Compteur
ChatBox



Bienvenue Invité ! Passe une bonne journée sur The Final Act !
Le forum est officiellement ouvert ! N'hésitez pas à vous inscrire Very Happy

Partagez | .
 

 It's time to say goodbye to the past - Amy&The Master [jour 33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: It's time to say goodbye to the past - Amy&The Master [jour 33] Dim 5 Oct - 14:02


It's time to say goodbye to the past
Amy & The Master

On finit toujours par s'habituer aux aléas de la vie, aux changements. C'est une condition nécessaire à l'humanité pour survivre, encore plus pour ceux qui ont côtoyé de près le Docteur. C'est grâce à cette capacité hors du commun qu'Amy et moi avons pu nous habituer à notre nouvelle vie dans un temps qui n'était pas le notre... environ cinquante ans avant ma naissance... Croyez moi c'est une très longue histoire si on la reprend depuis le début. Voilà donc presque trois ans que nous vivions dans les années 30 et la vie avait repris son cours, nous entraînant dans une certaine routine rassurante. Nous étions ensemble et il ne m'en fallait pas plus pour vivre correctement. Bien entendu parfois nos pensées allaient vers notre famille et nos amis, le docteur qui nous avions laissé "dans le présent", et internet... Oui ce fantastique outil qui vous facilite énormément la vie... Enfin c'est plutôt dans mon cas ! Cette semaine-là, Amy et moi avions décidé de nous rendre à Cardiff pour notre anniversaire de mariage. Un week-end en amoureux bien mérité. Une bonne idée sur le papier ,mais en réalité : le début des ennuis et du changement.

La nuit tombait sur les rues de Cardiff. Les rues se vidaient, il faut dire que le vent était en train de monter et d'énormes nuages noirs s'agglutinaient au-dessus de nous. On pouvait avoir l'impression qu'une tempête se préparait et les passants fuyaient déjà se mettre à l'abris. Quelques gouttes de pluie, ce n'était pas ce qui allait arrêter notre balade en amoureux. Nous nous retrouvions donc seul comme nous l'avions souhaité. Un moment de plénitude, idéal pour se retrouver... Mais c'était de courte durée ! Un cri venait de retentir non loin de nous, peut-être à une ou deux rues, suivi d'un énorme fracas. _"Amy je..." ne pensais pas que c'était une bonne idée mais elle était déjà partie en courant vers la source du bruit. Je n'hésitais pas une seconde de plus et me lançais à sa suite. J'avais l'impression de retourner des années en arrière. L'adrénaline se diffusait à nouveau dans mes veines. Je tournais sur la gauche et m'arrêtais. Le vent était extrêmement fort ici et je ne tardais pas à comprendre pourquoi. J'ouvrais la bouche de surprise. Devant nous, il y avait une faille énorme, un peu comme celle du mur d'Amy sauf que celle-ci était béante et prête à absorber tout objet se trouvant à proximité. _" Mais qu'est-ce que c'est ?" Question purement rhétorique. J'attrapais la main de ma femme. Il y eut un nouveau fracas provenant de la faille. Instinctivement je me protégeais avec mes bras de tout objet pouvant débarquer de l'autre côté. Oui, il y avait un autre côté mais où menait-il ? J'avais eu assez de problème avec les voyages dans le temps pour m'en méfier. Il était de plus en plus difficile de lutter contre l'attirance provoquée par la faille. J'attrapais un objet suffisamment lourd pour me maintenir debout, ne lâchant pas Amy pour autant. Je poussais un petit cri alors que mes forces lâchaient. C'était trop fort.

Nous étions secoués dans tous les sens. J'avais l'impression de passer dans une machine à laver. Je gardais les yeux fermés. Non je ne voulais ni voir ce qui se passait autour de moi, ni l'endroit où nous nous dirigions. La gravité reprit enfin ses droits. Je heurtais violemment le sol. Outch. Je me retournais sur le dos avant de faire un petit tour de l'état général. Rien de cassé apparemment mais un gros mal de crâne à prévoir ainsi que quelques hématomes.


electric bird.


Dernière édition par Rory Williams le Dim 5 Oct - 21:25, édité 1 fois
Messages : 22
Date d'inscription : 29/09/2014
avatar
Rory Williams



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's time to say goodbye to the past - Amy&The Master [jour 33] Dim 5 Oct - 16:45



Un anniversaire renversant

Voilà 3 ans maintenant que j'ai fait le choix de suivre Rory dans le passé. Un choix fait comme on jette un dé car je n'étais pas sure que l'ange me ramène à la bonne époque, pas totalement sure en tout cas, mais c'était ma meilleure, ma seule chance de revoir mon époux. J'ai donc fermé les yeux juste assez longtemps pour me retrouver dans ce cimetière des années plus tôt, là où Rory m'attendait, sachant que je ne serais pas longue à venir le rejoindre ou le chercher.
Nous n'avons pas attendu le Docteur, nous n'avons pas espéré un retour dans le futur, il avait été très clair, mon docteur en guenilles, j'étais devenue un point fixe dans le temps, il ne pourrait me revoir, pas plus que je ne pourrais revoir ma fille. Mais elle était grande désormais, sans que j'ai pu la voir grandir, et elle était avec lui. Ils n'avaient pas besoin de moi et j'avais besoin de Rory, envisager la vie sans lui m'était insupportable, inimaginable.

Nous nous sommes adaptés à une époque passionnante mais dure où la crise faisait rage et nous avons pu voir comment la guerre est née, encore qu'aux Etats-Unis nous en étions assez éloignés encore.


Nous avons repris une vie normale, les aventures nous manquaient mais nous avions enfin du temps pour nous ce qui est difficile à trouver quand on voyage avec le Docteur, c'est un homme exigeant et qui prend énormément d'espace et d'attention. Nous avons même décidé de voyager pour fêter notre anniversaire de mariage, nous voulions voir Cardiff dont le Docteur nous avait parlé. Il disait y recharger son TARDIS des fois. Nous ne voulions pas revenir dans le futur, nous savions que ce n'était pas possible, mais j'avoue que revoir le Docteur, même sous un autre visage, entendre à nouveau le son caractéristique du TARDIS prenant son essor...C'était tentant. Et puis Cardiff est une très jolie ville que j'avais envie de visiter également. Un anniversaire de mariage entre nostalgie et vues d'avenir donc. Un anniversaire de mariage parfait.

Nous étions en train de déambuler, sans but, dans les ruelles de la ville, appréciant l'architecture et découvrant les coins et recoins cachés aux touristes quand un cri a retenti. Je n'ai pas réfléchi, je ne réfléchis jamais dans ce genre de cas, j'ai couru vers le danger, certaine que Rory me suivrait, je n'avais pas besoin d'entendre son pas sur le pavé pour le savoir. Mais je me suis arrêtée net en voyant quel danger nous attendait. Nulle trace de celle qui avait crié mais une faille géante m'attirait vers son centre.
   
 

▬ " Mais qu'est-ce que c'est ?"

Rory avait toujours le don de poser les bonnes questions, instinctivement et sans même le chercher des yeux, vu que je cherchais déjà un point d'accroche solide pour nous retenir, je tendis ma main vers lui. Il attrapa ma main et lorsque le vortex se fit plus puissant il serra davantage, nous retenant tout deux jusqu'à ce qu'il lâche prise. N'ayant rien trouver à quoi me raccrocher je le précédai dans le vortex, serrant sa main de peur d'être à nouveau séparée de lui.

Le vortex nous entraîna, nous fit voltiger, nous cogna contre nombre d'objets non identifiés et finalement nous recracha, l'un à coté de l'autre, toujours soudés par nos mains liées. Un regard me rassura sur l'état de Rory qui respirait, douloureusement, comme moi sans doute mais il respirait. Je lachai sa main et tandis qu'il faisait l'inventaire des dégats je fis de même de mon coté. Mon bras me faisait mal, mais pas assez pour que je craigne une fracture. J'avais mal au dos et je serais sans doute couverte de bleus d'ici peu mais dans l'ensemble tout allait bien.

Me retournant vers Rory je  pris la parole :
   
 

▬ "Rien de cassé ?"
Un sourire de mon coté devrait le rassurer sur mon état, j'attends sa réponse puis regarde autour de nous, essayant de voir où nous sommes arrivés et quand. Je craignais un univers parallèle avec tous les paradoxes que cela peut entraîner, ou un voyage vers un passé trop lointain dans lequel nous serions perdus, mais l'architecture suggérait plutôt le futur, enfin, le futur par rapport aux années 30 dont nous arrivions. Où diantre étions-nous arrivés ?
   

▬ "Il va falloir explorer pour découvrir où et quand nous sommes."
© By Halloween sur Never-Utopia

Messages : 63
Date d'inscription : 06/09/2014
avatar
Amélia Pond



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's time to say goodbye to the past - Amy&The Master [jour 33] Dim 5 Oct - 17:10

It's time to say goodbye to the past




Panique générale. Oui, c'était précisément l'état du Maître actuellement. Il avait voulu jouer les héros, comme d'habitude, en posant cette foutu bombe lui-même pour détruire un point stratégique du camp Rassilon qui empêchait son camp d'avancer. Sauf que, comme d'habitude, ça avait mal tourné. Il y avait eu les premières lampes torches, puis un soldat, puis dix. Enfin bref, un nombre indéterminé de soldats étaient à sa poursuite. Il essayait tant bien que mal de leur échapper, les entraînant à l'opposé du camp de fortune qu'Omega avait dressé à l'entrée de la ville. Les ruines de Cardiff fumaient encore, ce qui ne faisait que rajouter de nouveaux obstacles dans sa route. Il avait appelé des renforts, mais le temps qu'ils arrivent, il avait le temps de mourir deux ou trois fois avant. Ca ferait bien plaisir à Omega qui aurait tout le plaisir de voler son trône. Il s'enfonça dans la mairie en ruines, laissant passer les soldats. Puis il rebroussa chemin, une fois hors de sa vue. Il avait gagné quelques minutes, c'était déjà pas mal. Il trotta vers la colonne d'eau, brisée en deux, où il avait laissé son matériel. Il attrapa son précieux sac, et son arc, avant de sprinter à travers de la place totalement détruite. Bon sang, heureusement qu'il n'avait pas pris le Docteur avec lui, il l'aurait (encore) sermonné pendant d'interminables heures sur le fait qu'il avait choisi la Terre pour se battre et pas une autre planète. Comme s'il avait eu le choix.

Son regard heurta un tâche de couleur, dans le coin de son oeil. Il crut d'abord à un Dalek, à cause de la couleur rousse. Puis il réalisé que c'était des... gens. Des humains de toute évidence, vu qu'il ne sentait rien. Il y avait encore des humains à Cardiff ? UNIT n'était pas censée avoir évacué la ville en entier ? Il y avait aussi le problème de la faille. Elle avait encore recraché deux Cybermen tout à l'heure, qui avait provoqué un vent de panique chez les soldats. Cette faille devenait incontrôlable. Si seulement il arrivait à localiser Torchwood, il pourrait peut être trouver un moyen de calmer ce bordel. En attendant, il y avait toujours le problème de ces deux là. Il aurait bien voulu les laisser là, à attendre comme des malheureux. Ils auraient fini par se faire tuer et tout aurait été réglé. Mais quelque chose lui hurlait qu'ils ne venaient pas de cette époque. Saleté de curiosité qui lui empoisonnait la vie. Influence du Docteur, sans aucun doute. Il trotta jusqu'à eux, quand un bruit retentit derrière lui. Il entraperçut les combinaison orangées des soldats de Rassilon. Ils avaient dû retrouver sa trace, zut.

"Qu'est-ce que vous foutez ici ?" hurla t-il à l'attention des humains. "Ca va tirer de tous les côtés, gagnez les égouts !" Sauf que voilà, il y avait bien plus de dix soldats. Une bonne trentaine en réalité. Okay. "Nan, mauvais plan. Courrez !" Il partit en tête, poussé par l'adrénaline.


Messages : 108
Date d'inscription : 15/12/2013
avatar
The Master



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's time to say goodbye to the past - Amy&The Master [jour 33] Dim 5 Oct - 21:03

Citation :

It's time to say goodbye to the past
Amy & The Master

L’atterrissage avait été difficile. J'avais heurté le sol de plein fouet après avoir été secoué dans un vortex spatio-temporel. Il était un temps où ça aurait presque été de l'ordre de la routine, mais après trois ans certaines habitudes s'étaient perdues. Je me retournais sur le dos après avoir vérifié qu'Amy était toujours à mes côtés. J'avais mal partout mais fort heureusement rien de cassé. Je m'appuyais sur mes coudes pour me relever. Je grimaçais sous la douleur. _" J'ai l'impression d'être entier et toi ?" Son sourire me rassurait. D'habitude je me baladais toujours avec un mini trousse de secours rempli de petits objets, extraterrestre ou non très utile... mais pas cette fois. Je me retrouvais enfin sur mes deux pieds et saisissais à nouveau la main d'Amy. Mon regard se posait partout autour de nous mais je n'étais pas capable de dire précisément où et quand nous étions. Une chose était certaine : c'était le futur, du moins par rapport aux années 30 ou alors une dimension parallèle. Ça laissait encore beaucoup d'approximation. Je hochais la tête. _" Oui...  C'est reparti..." Et je ne croyais pas si bien dire ! Adieu la routine et la tranquillité.

Nous étions en train de reprendre nos esprits lorsqu'un homme arriva en courant. Il avait l'air d'un soldat. Et merde... Voilà les seules pensées qui me virent à l'esprit ! Est-ce que cela voulait dire que nous étions tombé dans une zone de conflit ? Pas le temps de se poser plus de question, il se mit à nous hurler dessus. Courir dans les égouts. Je regardais Amy. Nous nous lancions à sa suite ,sans avoir besoin de discuter du pour et du contre. Un regard suffisait.  De toute façon, il n'y avait pas tellement d'autres options. C'était un véritable retour dans le passé. Nous étions poursuivi par des soldats armés jusqu'aux dents et prêt à nous tirer dessus à la moindre occasion. D'ailleurs c'est ce que l'un d'entre eux se mettait à faire. Un engin explosif explosait dans notre dos. Je manquais de perdre l'équilibre. Oh non il ne m'aurait pas si facilement cette fois. J'étais déjà "mort" par le passé, du moins un passé alternatif et je n'avais absolument pas envie de retenter l'expérience. Je voulais vivre vieux avec Amy à côté et des visites de nos enfants de temps à autre... J'allais tenir le choc. L'adrénaline me poussait à dépasser mes limites et mes douleurs mais bientôt le souffle allait commencer à me manquer. Il allait falloir trouver une solution et vite. Je regardais Amy, elle suivait la cadence puis l'homme devant nous. Pouvions nous lui faire confiance ? Nous changions brutalement de direction. Je m'arrêtais deux secondes pour reprendre mon souffle : _" Un topo rapide de la situation ?" Ca pouvait être utile, très utile.


electric bird.
Messages : 22
Date d'inscription : 29/09/2014
avatar
Rory Williams



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's time to say goodbye to the past - Amy&The Master [jour 33] Lun 6 Oct - 17:25



Un anniversaire renversant

Un atterrissage en fanfare des hommes armés et quelqu'un qui nous crie de courir, tout va bien, je me sens dans mon élément, je retrouve l'adrénaline du temps du Docteur, il ne manque que River pour nous raconter des histoires merveilleuses et le Docteur et ses anecdotes étranges et fantastiques. Je ne m'étais pas rendue compte réellement à quel point tout cela me manquait. Nous courrons à en perdre haleine en suivant cet inconnu.

Un petite bifurcation nous offre un bref répit.


   
 

▬ " Un topo rapide de la situation ?"

Je ne peux retenir un sourire, Rory, toujours pragmatique dans les situations de crises ne cesse de m'épater. Je l'ai véritablement découvert durant nos années avec le Docteur, nos aventures folles m'ont permis de voir derrière le garçon trop sage que j'avais toujours connu pour découvrir l'homme loyal, intelligent et téméraire qu'il était réellement. C'est idiot de constater qu'on va chercher aux confins de l'univers et du temps ce qui était sous nos yeux et à nos cotés depuis le début. C'est une aberration humaine courante, la trame de tant de films et de série que je trouve cela presque trop cliché pour illustrer mon couple avec Rory, et pourtant il a fallu que nous traversions tout cela ensemble pour que je sache qu'il était l'homme de ma vie, pour que je revienne vers lui pour l'épouser après avoir fui avec le Docteur à la veille du grand jour.


   

▬ "Nous arrivons des années 30, où et quand sommes nous ? Cela ressemble aux années 2000, non ?  Qui êtes vous ?"

J'en profite pour l'informer un peu, après tout lui aussi a sans doute des questions, et c'est légitime, nous sommes sortis de nul part, sans prévenir. Difficile de lui en vouloir d'être étonné. Et en nous avertissant il nous a probablement sauvé la vie, nos assaillants ne semblant pas vraiment sympathique, ni du genre à discuter avant de tirer.
Nos poursuivants ne vont pas nous laisser beaucoup de répit, peut être n'est-ce pas le temps idéal pour poser des questions mais je déteste avancer à l'aveuglette, j'aime savoir où je suis et ce qui se passe, j'aime avoir prise sur mon environnement en le comprenant. Les armes sont futuristes mais l'architecture ne l'est pas, cela me fait penser aux années 2000 que nous avons quitté il y a 3 ans, avec une invasion extra-terrestre ? A moins que nous ne soyons dans un univers parallèle où tout cela n'aurait aucun sens du coup où tous nos codes et connaissances seraient obsolètes. J'espère vraiment que ce n'est pas le cas.

© By Halloween sur Never-Utopia

Messages : 63
Date d'inscription : 06/09/2014
avatar
Amélia Pond



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's time to say goodbye to the past - Amy&The Master [jour 33] Mar 7 Oct - 5:11

It's time to say goodbye to the past




Les Seigneurs du Temps étaient toujours à leurs trousses, et ces pauvres petits primates ne cessaient de parler, exaspérant profondément Koschei. Cependant, il tilta aux "années 30". Le Docteur avait pas dit un truc sur ces années là il y a quelques jours ? Bah, il l'écoutait pas de toute manière, donc ça ne l'étonnait pas plus que ça. Dommage, ça aurait plus lui servir. Le Maître plongea sous un pont et força le visible couple à s’abaisser. Les Gallifréens passèrent devant eux, concentrés. Quelques minutes de calme, ce n'était pas de refus. Il se tourna vers les humains et se mit à les dévisager. Ils n'avaient pas vraiment l'air de débarquer des années 30. La jeune femme rousse l'intriguait, elle semblait... Et bien... Dans son élément. Comme si cette invasion était totalement banale.

"Je suis le Maître, mais vous pouvez m'appeler Koschei si ça vous dérange." Oui, après tout, la majorité des Seigneurs du Temps de son camp l'appelaient par son vrai nom, y compris le Docteur, au point qu'il commençait à trouver son titre étrange. "On est en 2014, la Terre a été envahi de Seigneurs du Temps, des gens comme moi, mais en plus méchants. Et ils veulent me tuer. Je suis Lord Président par ailleurs, donc si je meurs, la Terre sera entre leurs mains et il est très probable que vous finissiez tous mort. Ca vous va ?"

C'était ça son problème, il fallait toujours qu'il fasse son "méchant". Il faut dire qu'après 1200 ans à combattre les humains, c'était assez difficile pour lui de "collaborer" avec cette espèce qu'il qualifiait d'abrutie, pas évoluée pour un sou et totalement terrorisés par les aliens. C'étaient eux les premiers qui avaient fui en hurlant comme des fillettes quand les vaisseaux gallifréens étaient rentrés dans l'atmosphère.  Pauvres petits primates. Le mieux ça restait la tête du Docteur lorsqu'il s'est rendu compte à qui appartenait les vaisseaux. Ce pauvre petit choupinou aurait foncé tête baissée dans les souterrains dans le cas contraire, il en était certain.

D'ailleurs, quelque chose hurlait dans ses oreilles que ces deux-là connaissaient le Docteur. Ils pourraient être utile pour motiver le petit choupinou comme le Maître s'amusait à l'appeler en ce moment pour aller se battre. Parce que s'ils ne le gardaient pas à la base pour le moment, il n'y avait aucun doute sur le fait qu'il serait déjà mort. Koschei se tourna vers le couple.

"Et vous ? Vous êtes qui ? Des copains à choupi... au Docteur ?"


Messages : 108
Date d'inscription : 15/12/2013
avatar
The Master



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's time to say goodbye to the past - Amy&The Master [jour 33] Mar 7 Oct - 18:29

Citation :

It's time to say goodbye to the past
Amy & The Master

Je ne comprenais pas ce que nous voulez les assaillants. On nous avait simplement demandé de courir et nous l'avions fais. J'avais très rapidement compris que c'était le seul moyen de sauver la vie d'Amy et la mienne. Nous nous élancions donc dans les rues de cette ville mystère étant donné que nous n'avions aucune idée de l'endroit où nous nous trouvions. Courir rappelait des souvenirs, bons comme mauvais, mais surtout ça fatiguait. Je commençais à manquer de souffle, heureusement nous avions un peu de répits à l'abris. Je demandais à l'inconnu de nous faire un topo rapide de la situation... Simplement histoire de savoir pour quelle cause nous allions mourir. Je pouvais parfois être assez pessimiste. Ma femme précisait ma pensée et faisait un état de notre propre situation. Je prenais la main d'Amy. C'était elle qui me donnait la force d'être brave, d'être fort. Je l'avais toujours aimé et j'étais capable de n'importe quelle folie pour elle. C'était le grand amour de ma vie. Nous cessions de faire le moindre bruit le temps que les ennemis passaient devant nous. Je ne pouvais retenir un soupire alors qu'ils s'éloignaient.

Notre "sauveur" qui disait s'appeler Le Maître, dans le genre prétentieux on fait difficilement mieux bien que ce que ne soit pas ce qui m'interpellait en premier. Ce nom n'était pas sans me rappeler celui du Docteur. Était-ce possible qu'il soit également un seigneur de temps ? Je ne posais pas le question. Il enchaînait déjà : nous étions en 2014. J'ouvrais la bouche de surprise, nous étions de retour à la maison. Bon la suite me faisait beaucoup moins plaisir : la Terre avait été envahi par les seigneurs du temps. Le Maitre était bien placé et on voulait le tuer. Je hochais la tête :
C'était beaucoup d'information à emmagasiner. _"Ok." D'accord là j'avais un peu de mal tout de même. _" C'est mauvais." Je ne savais pas quoi dire d'autre. J'entendais du bruit, l'ensemble de mes muscles se contractèrent. Fausse alerte. Le Docteur ? Je regardais Amy. Il était dans le coin ? Comment est-ce que la terre en était-elle arrivée là ? J'avais l'impression qu'il était resté un peu trop longtemps seul. _" Effectivement." Je laissais Amy poursuivre. C'était un peu son docteur à elle. Je guettais la possible arrivée d'attaquant.


electric bird.
Messages : 22
Date d'inscription : 29/09/2014
avatar
Rory Williams



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's time to say goodbye to the past - Amy&The Master [jour 33] Dim 12 Oct - 5:32



Un anniversaire renversant



   
 

▬ "Je suis le Maître, mais vous pouvez m'appeler Koschei si ça vous dérange.On est en 2014, la Terre a été envahi de Seigneurs du Temps, des gens comme moi, mais en plus méchants. Et ils veulent me tuer. Je suis Lord Président par ailleurs, donc si je meurs, la Terre sera entre leurs mains et il est très probable que vous finissiez tous mort. Ca vous va ?"

Le Docteur parlait peu de son passé, il n'aimait pas cela et puis soyons sincères cela ferait une sacrée somme de souvenirs à partager. D'autant plus que nous vivions avec lui des aventures extraordinaires et qu'il n'était donc pas nécessaire qu'il nous raconte celles de son passé. Aussi le nom de "Maitre" ne me parlait-il pas, si ce n'est qu'il sonnait un peu comme "Docteur", trouvais-je, d'ailleurs il confirma cela l'instant d'après en expliquant que les Seigneurs du Temps avaient envahi la Terre. Je ne dis rien, un peu étonnée, j'avais cru que le Docteur était le dernier des Seigneurs du Temps...Mais je présume que non, finalement. Il aurait du être soulagé de l'apprendre mais si ses compatriotes sont en train d'envahir la Terre je présume qu'il ne l'est pas.

Accessoirement, surtout, il n'est pas là, certes il ne pouvait pas savoir que nous arriverions mais je me sens comme...Trahie de ne pas être accueillie par mon Docteur en haillons. C'est idiot et l'adulte que je suis en a bien conscience, mais tout de même, cela me touche.


   

▬ _"Ok....C'est mauvais"

Je souris à Rory et jette un œil alentours pour examiner un peu la situation, nos poursuivants ne vont pas mettre longtemps à revenir. Mais le Maitre rajoute une question à son discours et mon coeur s'affole dans ma poitrine.


   
 

▬ "Et vous ? Vous êtes qui ? Des copains à choupi... au Docteur ?"

Rory est plus rapide que moi et répond à la question, sans donner trop de précisions.


   
 

▬ "Exactement"

J'ouvre la bouche pour donner nos noms, au moins, vu que nous n'aurons pas le temps de développer l'histoire des anges pleureurs et de notre voyage dans le temps, mais un bruit de poursuite me fait changer d'avis


   
 

▬ "Amy, Rory, les présentations sont faites, on va où Mr le Président ? Se cacher ne durera pas éternellement, ils vont nous trouver, vous avez un abri sur pas trop loin ?"

Des milliers de questions se bousculent dans ma tête mais ce n'est pas le bon moment pour les poser. Où est le Docteur ? pourquoi cet homme l'appelle-t-il choupinet à en croire son lapsus ? d'où sortent les Seigneurs du Temps que le Docteur croyait éteints ? Pourquoi veulent-ils envahir la Terre ? C'est idiot, ne connaissant que le Docteur j'avais une haute opinion des Seigneurs du Temps, je ne es voyais pas guerroyer et nous envahir...Mais c'est comme si on jugeait l'humanité sur une rencontre avec Gandhi, ou avec Hitler. Une seule personne ne peut définir l'humanité, un seul Seigneur du Temps ne peut les définir tous. D'autant que je savais que le Docteur avait connu la guerre avec son peuple. La Guerre du Temps, il en parlait parfois, rarement, plus comme un murmure pour lui-même que comme une histoire qu'il partageait.

D'autres questions, plus terre à terre se posent : Que diantre fait le président de la Terre en plein cœur de la bataille sans aucune protection ni aucun renfort ?


© By Halloween sur Never-Utopia

[/quote]
Messages : 63
Date d'inscription : 06/09/2014
avatar
Amélia Pond



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's time to say goodbye to the past - Amy&The Master [jour 33] Dim 12 Oct - 14:07

It's time to say goodbye to the past




Comme il l'avait deviné, ces deux-là faisaient partis des primates de compagnie du Docteur. Bien, il espérait qu'ils ne soient pas trop idiots pour contredire ses ordres. Parce que voilà, Koschei n'aimait pas que l'on contredise ce qu'il disait. Comme la rousse -Amy- l'avait remarqué, ils ne pourraient pas rester ici. D'ailleurs, les Seigneurs du Temps étaient déjà en train de rebrousser chemin. Le principal problème de son espèce, c'est qu'ils peuvent se sentir à plusieurs kilomètres. Chaque Seigneur du Temps a son odeur propre, un peu comme une empreinte. Il se tourna vers les humains.

"Disons qu'en temps normal, les renforts seraient déjà là. Mais aucun d'eux n'est au courant que je suis sorti, même pas le Docteur. J'ai hypnotisé un soldat et je l'ai mis à ma place dans le lit. J'espère qu'ils vont quand même s'en rendre compte. Je suis plutôt du genre à travailler solo."

Les Seigneurs du Temps passèrent une première fois devant eux, sans se stopper. C'était pas bon. Koschei se mit à regarder autour de lui. Il repéra un pont brisé, un peu plus loin. Le seul problème, c'est qu'il fallait se mettre à découvert pour le rejoindre. Une fois derrière, ils pourraient rejoindre facilement le camp sans risque. Encore fallait-il y arriver. Une idée lui vint soudain en tête.

"Est-ce que vous avez un téléphone ? Les ondes vont brouiller mon odeur, et si on le lance assez loin, je parie qu'ils le suivront. On aura le temps de gagner ce pont, là-bas. Le camp est à une centaine de mètres derrière. On ne doit pas les ramener avec nous, je veux pas risquer de perdre des soldats."

Il les regarda, l'un après l'autre. Quand soudain, les pas cessèrent. Trop tard. Les Seigneurs du Temps étaient en train d'encercle le pont, ils étaient repérés. Koschei se leva, il dégaina son arc. Merde. Ils allaient en attirer d'autre.

"Sérieusement ? C'était qu'une petite bombe, ça se recrée vite des défenses. Je vous conseille de nous laisser partir ou je m'énerve, et vous savez ce qu'il se passe ensuite."

Il recula quand l'un d'eux dégaina son arme.

"Je vais appeler Omega, ce n'est pas ce que vous voulez pas vrai ? Il va vous tuer. Tous."

Son speech n'avait pas l'air d'être très convaincant, puisque tous sortirent leurs armes.




Messages : 108
Date d'inscription : 15/12/2013
avatar
The Master



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's time to say goodbye to the past - Amy&The Master [jour 33]

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

It's time to say goodbye to the past - Amy&The Master [jour 33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Problems on Earth... :: Le Royaume-Uni-